01/04/2020

Penser à l'après crise fait du bien. Quelques réflexions pour nous y préparer dans le texte qui suit.

Le Grand Annecy pourrait construire un Projet Alimentaire Territorial.

En les rencontrant nous allons leur proposer de bâtir un tel projet avec eux. Il faudra bien sur attendre quelle sera l'équipe des élus qui aura en charge de mettre en place la politique territoriale mais en attendant nous allons la proposer aux chefs de service du Grand Annecy.

Voir le lien qui suit du Ministère de l'Agriculture qui explique bien le sujet.

Suite aux dernières crises sociales (gilets jaunes, retraites) et de l'actuelle crise sanitaire (Coranavirus) nous avons touché du doigt la fragilité de notre système et le risque évident de ne plus pouvoir nourrir les citoyens après quelques jours de blocage. Nous sommes ENORMEMENT dépendants des transports qui sur notre Territoire livrent plus de 99% de ce que nous consommons au quotidien.

Afin de partager ces craintes et bâtir ensemble les solutions nous allons rencontrer les pouvoirs publics locaux (Grand Annecy) et leur commenter le document suivant:

Autonomie alimentaire Grand Annecy v3

Veuillez retenir dès à présent la date du 19 mars 2020. Mathilde SYRE vient nous présenter son dernier long métrage au cinéma du MIKADO (ex MJC de Novel) à 20H00.

La projection sera précédée d'une dégustation des produits de l'amap de Novel et sera suivie d'un débat auquel participerons en plus de la réalisatrice, Manon et Charles (fournisseurs de Novelamap et témoins dans le film) ainsi que des membres des associations de Terre d'Union, Novelamap et Aquarius.

Flyer novel

Avec ce film, je veux:

  • montrer qu’il est possible de faire de l’agriculture paysanne, et de proposer d’autres manières de fonctionner, plus respectueuses de l’environnement, plus autonomes et plus solidaires.
  • filmer le quotidien des fermes : donner à voir les gestes, les paysans dans leur humanité, parce que la vie est souvent plus parlante que de grands discours ! Être paysan c’est incarner concrètement ses idées.
  • questionner le modèle agricole dominant et notre manière de faire société.

Ces paysans inventent des solutions pour le futur.

  • donner envie à chacun de consommer autrement

Le monde agricole actuel est en crise. Crise économique, crise environnementale. Les agriculteurs, devenus exploitants agricoles, se sont peu à peu prolétarisés. Ils perdent la maitrise de leurs moyens de production, et le sens de leur travail.

Pourtant, aujourd’hui, l’agriculture paysanne, sous-représentée par les instances agricoles nationales et dominantes, invente des solutions pour faire face à la crise économique et écologique actuelle.

C’est cette vision paysanne qui m’intéresse. Quelles sont ses valeurs ? Quelle transition agricole, et plus largement sociétale, propose-t-elle ? En touchant à la fois le monde du travail et celui de l’alimentation, l’agriculture est intimement liée aux mutations en cours dans nos sociétés. Face aux défis pour l’avenir, les paysans sont créatifs.

Mathilde SYRE

Points sur les actions en cours à l'ISETA (04/02/2020)

Les classes de Bac STAV et de BTS poursuivent leurs études sur le projet (voir photos ci après).

Ils nous proposent de répondre au questionnaire qu'ils viennent d'élaborer et dont voici le lien:

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSfBhRiVki...

Merci aux élèves et à l'équipe des Céline (s).

Vos réponses seront précieuses, nous les attendons....

20190926_151826

20190927_131056

Point sur les actions en cours Octobre 2019 (14/10/2019)

4 paysans impliqués dans le développement de la filière vont semer dans les jours qui viennent des céréales paysannes sur quelques hectares. Nous comptons sur eux et leur exemple pour entrainer d'autres paysans à les imiter. Nous allons réaliser un petit reportage sur ces actions afin de marquer cette super avancée (prévu le 25 octobre).

Les étudiants de l'Iseta et leurs professeurs commencent à travailler sur notre projet:

Etude de marché sur le potentiel de consommation sur le bassin annécien.

Etude de rentabilité à chaque étape de la culture ou de la transformation des céréales, de la farine et du pain. Afin de s'appuyer sur la réalité, les étudiants vont suivre chaque étape de culture et de  transformation suite aux semailles des paysans engagés.

L'Adabio confirme son partenariat sur notre projet en étant le référent technique auprès des paysans et transformateurs. Une nouvelle réunion de paysans céréaliers (actuels ou potentiels) est prévue pour le début novembre afin de permettre l'organisation de la partie technique du projet (structuration, mise en commun de moyens, entraide, partage d'expérience, choix de semences ..., recherche de nouveaux paysans prêts à s'engager en 2020 ...).

Il reviendra à Terre d'Union  de trouver les consommateurs (ou consom'acteurs) . Nous souhaitons la multiplication des petites structures et donc les volumes  produits afin de faire profiter à un plus grand nombre des bienfaits de cette nourriture saine.

A noter aussi (voir revue de presse) la parution du livre " Notre pain est politique " avec la participation de Paul Rochet et Raphaël Baltassat. Sa lecture et les explications très claires  vous convaincront du bien fondé de notre démarche. Si vous voulez vous le procurer vous pourrez l'acheter au Fournil des Eparis chez Paul.

Suite à la conférence du 1er septembre dans le cadre de la fête du Vieux Seynod, beaucoup ont été surpris par la performance du bassin annécien concernant l'autonomie alimentaire . Comment faire pour décoller des 0,76% actuels? Les pistes actuelles liées à notre projet sont les suivantes:

Construction de filières avec cultures envisagées en complémentarité (rotation) de cultures de céréales (pommes de terre, légumineuses comme lentilles, moutarde) ... Notez également la création d'une malterie à Allonzier la Caille (info Adabio) qui est à la recherche d'orges bio pour alimenter les producteurs locaux de bière ......

Beaucoup d'activité autour de notre projet et bienvenue à tous ceux qui veulent s'engager avec nous.

                                        

                                                                                                                            

 

1er septembre 2019 Conférence organisée par Terre d'Union avec la participation de Patrice Valantin